31 juillet 2020

Style de podcasting : entretien avec Yasmin Shahmir de Trippin

Suivez le processus créatif de podcasteurs de tous horizons et découvrez pourquoi ils privilégient ce format pour raconter des histoires.

Les souvenirs de voyage, ce sont non seulement les photos que l'on prend, mais aussi les histoires que l'on ramène. C'est l'inspiration de The Trippin Podcast, un podcast de Yasmin Shahmir dans lequel ses invités partagent des anecdotes et des conseils sur ce que signifie être un voyageur aujourd'hui. Yasmin est une musicienne et DJ britannique, cofondatrice de Trippin, une plateforme de voyage indépendante soutenue par un réseau international de guides et de créateurs. Trippin vise à mettre en lumière des lieux et des expériences uniques généralement réservés à la population locale, tout en encourageant un changement culturel positif. Pour Yasmin, les voyages (et les podcasts à ce sujet) sont un moyen d'explorer les opportunités de développement et d'enrichissement personnel qui s'offrent à vous lorsque vous évoluez dans un monde qui n'est pas le vôtre.

Photo de Chris Nechodom

The Trippin Podcast propose des entretiens avec différents invités dont les histoires éclectiques reflètent toute la diversité des expériences vécues à travers le monde grâce aux voyages. Dans les différents épisodes, vous entendrez un chef raconter ses souvenirs les plus mémorables autour du piment, une légende du ballroom évoquer l'histoire de la scène voguing, ou encore une activiste élever la voix dans son combat contre la crise mondiale des réfugiés. Le format évolutif de ce podcast est tissé d'extraits de conversations, d'anecdotes et d'interludes musicaux, pour une émission vivante et rythmée. The Trippin Podcast parvient ainsi à capturer l'essence des voyages, et permet aux auditeurs de s'immerger dans différentes cultures, sans avoir à prendre l'avion.

Nous avons discuté avec Yasmin de son processus de podcasting, et des enseignements qu'elle en a tirés :

Jaz O'Hara, fondatrice de @theworldwidetribe
Qu'est-ce qui vous a motivé à lancer un podcast ?

J'ai l'impression que mes discussions les plus intenses tournent irrémédiablement autour des voyages. Les yeux des gens s'éclairent d'un coup lorsque vous les interrogez sur les voyages qui ont changé leur vie, ou lorsqu'ils vous racontent leurs plus beaux souvenirs. La culture, l'héritage et l'identité sont également des sujets qui reviennent souvent, et le fait de les rassembler dans The Trippin Podcast m'apparaissait comme une évidence. Je trouve aussi que le podcast est un excellent support. Sa nature intimiste et son format libre permettent d'établir des liens plus profonds, d'enrichir ses connaissances et de créer un espace de résonance.

Quel est le format de votre émission et comment l'avez-vous choisi ?

Le format de The Trippin Podcast évolue au fil des épisodes. Au début, on enregistrait les conversations assis face aux invités. J'ajoutais ensuite l'intro, la formule de fin et le jingle (composés par Ruckazoid, célèbre producteur de la baie de San Francisco). Notre troisième épisode était plus intéressant, car nous l'avons monté à partir de mémos vocaux que Sam, le cofondateur de Trippin, avait enregistrés avec notre invité Derek Ebony au bout de la jetée de Christopher Street à New York. Cet épisode comprend une intro et une formule de fin travaillées, une conversation téléphonique entre Sam et moi enregistrée sur Anchor, ainsi que des mémos vocaux de Sam à propos de Derek. C'était du boulot ! Mais c'est l'un de mes épisodes préférés. Le style de Trippin en matière de visuels ou de contenu vidéo se rapproche par essence d'un collage, et j'ai hâte de travailler là-dessus dans le cadre de notre podcast.

Quel matériel utilisez-vous pour l'enregistrement ?

J'utilise un micro USB Blue Yeti, et j'enregistre dans Garageband sur mon Mac. Lorsque je dois enregistrer à distance, j'utilise Anchor pour les invités qui n'ont pas de vrai micro à disposition. J'ai récemment transformé mon dressing en cabine acoustique pour enregistrer certaines transitions. Il faut faire preuve d'imagination dans le contexte actuel.

Image de la publication


Comment faites-vous la promotion de votre podcast ?

Nous faisons la promotion du podcast sur Instagram et sur notre site Internet, ainsi que sur les différentes plateformes de podcast. Nous essayons également de donner de la visibilité à l'émission sur des plateformes davantage axées sur le partage de musique ou de sessions de mixage telles que Mixcloud, pour toucher un public plus large. Sans oublier l'indémodable bouche-à-oreille. J'ai envoyé le podcast à tous les amis que ça pourrait intéresser, et j'ai même demandé à ma mère de faire un peu de relations publiques.

Une chose que vous auriez aimé savoir sur les podcasts avant de vous lancer ?

J'aimerais avoir plus de connaissances en matière d'acoustique et d'enregistrement. Je m'en veux, car j'ai passé presque dix ans de ma vie dans des studios d'enregistrement aux côtés des meilleurs ingés son. Mais bon, mieux vaut tard que jamais, et j'adore apprendre des choses par moi-même.

Pourquoi avez-vous choisi le format audio pour raconter votre histoire ?

Dans un monde saturé d'images et d'écrans, je préfère écouter des histoires plutôt que les regarder ou les lire.

Préparez vos émissions. Familiarisez-vous avec votre invité ou avec l'histoire. Définissez un fil conducteur, mais écoutez toujours les réponses de votre invité et n'hésitez pas à laisser place à la digression. C'est souvent là que la magie opère.
Quelle est votre fonctionnalité Anchor préférée ?

La fonctionnalité que je préfère sur Anchor est Enregistrer avec des amis. Elle est facile à utiliser et s'avère très utile pour enregistrer quelqu'un à la volée.

Quel est votre meilleur conseil sur les podcasts ?

Parlez des sujets et interviewez les personnes qui vous intéressent réellement. Vous ne pouvez pas faire semblant avec le format audio, et la passion avec laquelle vous parlez des sujets qui vous tiennent à cœur est communicative. Préparez vos émissions. Familiarisez-vous avec votre invité ou avec l'histoire. Définissez un fil conducteur, mais écoutez toujours les réponses de votre invité et n'hésitez pas à laisser place à la digression. C'est souvent là que la magie opère.

Qu'est-ce que vous préférez dans votre podcast ?

Ce qui est génial avec The Trippin Podcast, c'est de pouvoir discuter avec des personnes d'horizons radicalement différents et de trouver des thèmes universels qui nous relient tous.

Quel type de podcasteur êtes-vous ? Dites-le nous sur Twitter et Instagram. Si vous recherchez d'autres conseils, consultez l'édition précédente de Style de podcasting, et si vous voulez créer votre propre podcast, essayez de faire des étincelles avec Anchor.

En savoir plus : Inspiration